Le premier site d'actualité en Côte d'Ivoire

11,885 articles actuellement disponibles

Le premier site d'actualité
en Côte d'Ivoire

LE PRIX DE LA BIÈRE, SOURCE DE DÉSAGRÉMENTS

En Côte d’Ivoire, le panier de la ménagère a été sujet de discutions. Ce n’est un secret pour personne, les prix des denrées ont subit une augmentation ces jours-ci. Des cubes d’assaisonnement à la viande de bœuf en passant par les produits de grande consommation comme l’huile, le riz, le sucre… tout a subi une augmentation au grand désarroi des consommateurs. Mais il n’y a pas que le panier de la ménagère. En effet, comme partout ailleurs dans toute la Côte d’Ivoire, les amateurs de bière du maquis ” EFFATA ” du quartier ” Dacoury ” subissent aussi un désagrément considérable. Le prix de la plupart des bières a connu une légère augmentation. Les bouteilles qui par le passé étaient vendues à 500 francs sont aujourd’hui vendues à 600 francs. La bouteille de bock 66, celle de Desperado, et aussi la bouteille d’Ivoire, pour ne citer que ceux-là, sont vendues désormais à 600 francs. Le lundi 21 mars 2022, l’équipe de PepeSoupe a décidé d’en savoir un peu plus.

À la question de savoir ce qui justifie cette augmentation, le gérant du maquis EFFATA que tout le monde appelle Koffi, nous répond que le casier de bière a connu une augmentation depuis presque un mois, et donc pour préserver leur marge de bénéfice, ils ont décidé d’augmenter le prix en mettant 100 francs CFA sur le prix de la bouteille. Mais, ajoute-t-il, cette augmentation nous crée énormément de problèmes, surtout de monnaie. Cette remarque est confirmée par Amoros Kouamé, venu prendre juste une bouteille avant de rentrer chez lui. ” avant la bouteille était à 500 FCFA, il n’y avait pas grands soucis de monnaie. Mais aujourd’hui, il faut toujours prévoir des pièces de 100 fr pour ne pas avoir des problèmes de monnaie, déplore M. Amoros. Visiblement, il n’y a pas que le panier de la ménagère qui souffre de cette nième augmentation. Les consommateurs de bière et les gérants de maquis en souffrent autant. Les uns accusent les autres de vouloir augmenter leurs profits, les autres défendent par tous les moyens, leurs bénéfices. Et cela contribue à donner au maquis EFFATA, une ambiance spéciale.

Isaac Koué, contributeur PepeSoupe à Lakota.

Lire aussi ⬇️

LA CHERTÉ DE LA VIE

CHERTÉ DE LA VIE : LES CRIS D’UN COMMERÇANT

L’IMPACT DE LA CHERTÉ DE LA VIE

partager l'article

Vous en voulez plus ? Devenez un lecteur privilégié !

Membre
Gratuit
Accès à un nombre limité d'articles réservés à nos membres
Recevez gratuitement la newsletter quotidienne de PEPESOUPE directement dans votre boîte mail
100% gratuit sans coûts cachés
Je m'inscris
Formule premium mensuelle sans engagement
Par mois
300 CFA
Des contenus premium exclusifs
Bénéficiez de l'accès à l'ensemble des articles du site pepesoupe.com, y compris les articles exclusifs
Accédez à tous les numéros du journal PEPESOUPE de l'année grâce à notre liseuse digitale
Accédez aux reportages vidéo PEPESOUPE
Recevez gratuitement la newsletter quotidienne de PEPESOUPE directement dans votre boîte mail
Je m'abonne
Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration