mardi 2 juin 2020
Total des publications: 4647
Retour Economie

CÉLESTIN, LE RÉPARATEUR

vendredi 22 mai 2020 20:59

Redonner une nouvelle vie aux appareils électroménagers endommagés en apportant des pièces mécaniques et de nouveaux composants électroniques, c’est le métier qu’a choisi de faire Célestin Blou Koffi. En effet après sa formation qui s’est soldée par l’obtention d’un Brevet d’études professionel en électronique (BEP), il a appris à réparer des machines dont les  pièces sont défectueuses.

Même s’il touche à presque tous les appareils, la spécialité de Célestin c’est la réparation des postes téléviseurs. Installé dans son atelier situé au marché Gesco de Yopougon, il dit exercer cette activité depuis 20 ans. Interrogé sur le fonctionnement de ce métier, Célestin a confié qu’il fallait avoir de bonnes bases dans la réparation pour le pratiquer. Notamment des connaissances en mécaniques,  en électricité et même dans la manipulation des outils manuels. « Il faut aussi savoir s’adapter à l’évolution des techniques et des produits qui changent avec le temps », a-t-il ajouté, le jeudi 21 mai 2020.

Concernant ses revenus, Célestin est resté évasif, ne voulant pas faire connaître ses gains. Toutefois, il a assuré avoir à peu près 100 mille francs CFA au minimum de façon mensuelle. Une somme qui lui permet de vivre décemment et de s’occuper de sa petite famille. Par ailleurs, en dehors des prestations qu’il offre à son atelier, Célestin fait aussi des réparations à domicile pour diversifier ses sources de revenus.

Esther Pale