lundi 16 septembre 2019
Total des publications: 1409
Retour Economie

«IGOU», LE MOUTON STAR DE L’ABATTOIR

dimanche 11 août 2019 06:02

Depuis quelques jours, Abidjan est devenue une capitale de moutons à cause de la prochaine fête de Tabaski qui aura probablement lieu ce dimanche 11 Août 2019. Selon le ministère des ressources animales et halieutiques plus 30.000 têtes d’animaux notamment des moutons ont été convoyés du Mali, du Burkina et du Niger vers la Côte d’Ivoire. Parmi ces bêtes, il y en a qui sont spéciales et  particulières.

  A l’abattoir de Port-Bouet par exemple, des espèces rares de moutons sont vendus à des prix très élevés allant de 500 mille à 900 mille voire le million. Le fait d’acheter pareil bête et la sacrifier est signe de prestige, de prospérité et de distinction.

   Au milieu des pâturages aménagés pour la vente des moutons non loin de l’hôpital de Port Bouet, on peut voir un enclos avec un seul résident contrairement aux autres où on peut trouver plus de 8 bêtes. Cet enclos est l’un des plus visité car le mouton qui y est vendu est très énorme. De plus, il est de race. Son propriétaire Inoussa Lima l’a surnommé ”IGOU”.

Depuis son enclos, il attire les regards de tous. Arrêté, il peut atteindre une taille maximale de 1 mètre 50. Il ne mange pas n’importe quelle herbe. Il a un crâne différent de celui des autres moutons. Alors que des acheteurs se sont présentés à lui, Inoussa leur fit savoir que le mouton est déjà réservé. Mais un camion en provenance du Mali lui enverrait d’autres ”IGOU”. Pour dire que la Tabaski est également une fête de prestige où les plus nantis le démontrent à travers leurs vêtements, leurs bijoux, leurs fréquentations mais aussi par la race de moutons qu’ils achètent et sacrifient. ( 298 mots)

TAHO JEAN JACQUES ALFRED