média officiel

MARCHÉ POUR SUBSISTER : LE PRIX DE LA SURVIE D’ASSAMSAM

Assamsam Boua Josselyn est un homme de 46 ans, qui essaie de tenir le rythme infernal de la vie en vendant des pastilles de gingembre et des bonbons dits diététiques. Cette activité qu’il a découverte depuis 3 ans est celle qui lui donne de se relever courageusement chaque matin et parcourir plusieurs kilomètres à pieds en quête d’un moyen de subsistance. De l’île d’Adjawi, où il réside à Port-Bouet, sur la terre ferme de la ville d’Abidjan, Assamsam Boua Josselyn affronte courageusement les défis quotidiens.

Assamsam aborde des clients à qui il propose des pastilles.

L’important pour lui, est d’avoir de quoi pallier au plus urgent en assurant le loyer de sa maison à 10000f et couvrir ses charges quotidiennes. Ainsi, il ravale chaque périmètre de la ville, sur plusieurs kilomètres dont le but est de s’assurer le minimum vital.
Déjà à 11 heures ce 12 septembre dernier, Assamsam, cet homme d’apparence frêle, donnant l’impression que le vent frais qui soufflait dans cette ruelle du quartier champroux où nous l’avons rencontré semblait l’emporter, déambulait dans sa 3e commune parcourue à pieds en cette matinée. Sans réelle motivation autre que juste obtenir la marge de 1000f à 2000f CFA, suffisante pour couvrir ses besoins quotidiens.

Assamsam dans les rues du quartier Champroux à Marcory.

Assamsam Boua Josselyn semble avoir perdu tout espoir de réaliser l’un de ses rêves d’enfance: posséder une grande maison où il vivrait avec sa famille. Les dures réalités du monde l’ont rattrapé et s’imposent à lui. Il regarde dans le rétroviseur avec regrets pour ses choix mal appréciés qu’il assume courageusement. La vie est parfois un mystère que l’on comprend souvent trop tard. Il est crucial de faire de bon choix durant la junesse afin de ne rien regretter comme Assamsam Boua Josselyn.

Cette histoire d’Assamsam invite à une méditation profonde sur nos choix de vie pour éviter des regrets plus tard.

Bainguié Jean-François, contributeur PepeSoupe à Marcory.

Partager l'article

LES + LUS DE LA SEMAINE
Mahmoud SABRAOUI
MOE L'ENJAILLEUR : L'HUMORISTE LIBANAIS QUI FAIT VIBRER LA TOILE IVOIRIENNE
Screenshot_20221014-153204_2
MLM: BAYTA, UNE AUTRE ENTREPRISE FAIT DES VICTIMES
IMG-20220322-WA0094
LES BIENFAITS DES THÉ ACHOURA ET ARAWANE
des-jeunes-femmes-jouant-au-jeu-de-la-bouteille-au-Koweït
NOSTALGIE : QUAND DES ADULTES RETROUVENT LEUR ENFANCE A TRAVERS UN JEU
Des étals de Kpolo à perte de vue.
GBÊKA : L’ÉPICENTRE DU COMMERCE DU KPOLO
LES +RÉCENTS

Pensez-vous que les Éléphants remporteront la CAN 2023 ?

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Pensez-vous que les Éléphants remporteront la prochaine CAN, organisée en Côte d'Ivoire ?
NOS ÉMISSIONS TV
RETROUVEZ-NOUS

Inscrivez-vous à la PepeNewsletter
Chaque matin, nos meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Email

Inscrivez-vous à la Newsletter
Chaque matin, nos meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Email

Si vous êtes déjà abonné(e), vous pouvez fermer cette fenêtre. Votre inscription a bien été prise en compte.