lundi 16 septembre 2019
Total des publications: 1409
Retour Economie

NEMINGOEHI EST VULCANISATEUR À TEMPS PLEIN

jeudi 5 septembre 2019 11:17

Que vous soyez résident ou de passage dans la commune de Gagnoa et que vous ayez une crevaison de pneu ou que votre pneu perde de l’air, pas d’inquiétude. NEMINGOEHI Lazare est là. Ce Béninois d’une quarantaine d’années déroule une passionnante histoire.
Installé à son propre compte depuis pratiquement 15 ans dans la cité du fromager, les pneus de voitures ou de motos n’ont aucun secret pour Lazare. Il s’est initié au métier en 1994 à Parakou, au Nord du bénin. Pendant cinq ans, il apprend les rudiments de son travail auprès d’un certain Jean avant de regagner Gagnoa en 1999. Depuis 2006, il est installé dans son atelier à ciel ouvert non loin de la Préfecture de Région précisément à l’arrière-cour de la résidence de la famille Sylla.

Mardi 03 septembre 2019, il est 11 h 30 et Madame Camara Fatoumata aidée d’un collègue arrivent chez Lazare. Le pneu arrière de sa moto KTM est crevé. En une quinzaine de minutes, NEMINGOEHI arrive à bout de la panne. Pour ce dépannage, il demande la somme de 300 f cfa. Pour notre vulcanisateur le plus important, ce n’est pas l’argent, mais le sérieux qu’on met dans son travail. Avant d’ajouter que par jour, il peut récolter entre 3 000 Fcfa et 5 000 Fcfa.

Il y a de plus en plus de vulcanisateurs dans la ville, ce qui fait dire à NEMINGOEHI : « Même si nous sommes nombreux, cela n’est pas un problème. Il s’agit de bien faire le travail pour ne pas nuire à la réputation de tous. J’ai formé près d’une dizaine de jeunes ivoiriens parmi lesquels deux sont installés à leur compte à San Pedro». (265 mots)

TAHO JEAN JACQUES ALFRED