mercredi 5 août 2020
Total des publications: 5523
Retour Economie

UNE RESTAURATRICE EXPOSE SES DIFFICULTÉS

samedi 1 août 2020 08:47

« Je suis une vendeuse d’attiéké-poisson, d’alloco, d’œufs et d’escargots. Il y a de cela maintenant 4 ans que j’exerce cette activité », tels ont été les propos de Géraldine Dienzou quand nous l’avons rencontré, le jeudi 30 juillet 2020 dans son restaurant au quartier Grand-Gbapleu de Man. 

En effet, cette dame, évoluant dans ce commerce, dit bien gagner sa vie. C’est le témoignage qu’elle a fait auprès d’une équipe de rédaction de PepeSoupe. Selon ses dires, le milieu de la restauration est très complexe et demande beaucoup d’hygiène. « Quand tu fais de la nourriture pour un grand nombre de personnes, il faut être propre et y mettre de l’amour. », a-t-elle dit. Par ailleurs, elle a ajouté qu’elle gagne par jour une somme comprise entre 6000 et 9000 francs CFA.

Soit un bénéfice mensuel qui varie entre 180 et 210 mille francs CFA. Même si Géraldine Dienzou s’en sort bien dans son commerce, elle n’a toutefois pas manqué de mentionner quelques difficultés qu’elle rencontre. « J’ai un véritable souci d’eau dans mon restaurant. Il y a des moments où mes servantes vont chercher le liquide précieux dans les puits. Parfois, mes clients se plaignent parce que je manque d’eau potable dans mes récipients », a-t-elle déclaré. 

Adama Traore

Articles recommandés: