mardi 2 juin 2020
Total des publications: 4647
Retour Internet

INSPIRÉE PAR ‘’SES RACINES’’

samedi 9 mai 2020 14:39

Originaire du village Tanou-Sakassou à 10 kilomètres de Bouaké, Abla Pokou est une artiste auteur-compositeur et interprète dont l’originalité ne passe pas inaperçue. En effet, avec son style vestimentaire atypique, sa voix candide, l’artiste a choisi de mettre en évidence sa culture. De ce fait, elle touche plusieurs genres musicaux, plusieurs rythmes moderne (Soul, coupé-décalé etc.), mais en chantant presque toujours en baoulé, sa langue maternelle.

À travers ses chansons, l’artiste aborde une large palette de thèmes. Elle traite indifféremment de la valeur de certains hommes dans ‘’Adéba o nou oh’’, que de l’avarice d’une frange d’entre eux à l’égard des femmes dans ”Mericon”. Son enracinement dans sa culture baoulé, Abla Pokou la pousse jusqu’à ses coiffures. Très souvent ce sont des ‘’alla Thérèse’’ qu’elle porte fièrement sur sa tête ou des nattes africaines. Pour traduire davantage son amour pour la culture baoulé en particulier et la culture ivoirienne en général, en avril 2020, elle a fait un Dont Rush Challenge culturel. Férue de bonne musique, elle n’hésite pas à faire des versions cover en baoulé de tube comme ‘’Jolie Anima’’, ‘’la vraie force’’ pour ne citer que ceux-là.

À l’occasion de la disparition du roi du coupé décalé, l’artiste a repris en cover sa chanson ‘’l’enfant béni’’. Cette reprise a été positivement accueillie par les fans de l’artiste qu’elle nomme les rois et les reines. Sur les réseaux sociaux, sa notoriété croît au fil des jours. Au quotidien, c’est une communauté de plus de 5 mille personnes qui suivent son actualité. À la date du vendredi 8 mai 2020, sur Facebook, elle récolte 1 601 followers. Sur Instagram et YouTube, ce sont 4 033 et 328 abonnés qui la suivent. 

Léon Richard Yao