samedi 17 avril 2021
Total des publications: 7986
Retour Société

BEYONCE, LE DANSEUR DE VITAL

mercredi 7 avril 2021 18:19

Bérangé Luc Hounsa, âgé de 26 ans explique ce que la danse représente à ses yeux. Dans cette interview réalisée à abobo le vendredi 2 avril aux environs de 22h, Bérangé Luc Hounsa alias Beyoncé fait un récit de son amour infini pour la danse. J’ai arrêté mes études en classe de troisième car il me fallait choisir entre la danse et continuer les études. Telle est la première phrase que Bérangé Luc Hounsa prononce à l’entame de cette interview. À la question de connaître ce choix pour la danse au détriment des études, avec un sourire qui se dessine sur ces lèvres, le jeune danseur renchéri «  la danse est comme une seconde vie pour moi étant donné que j’avais le soutien sans failles des parents alors j’ai toute de suite plongé dans cette aventure sans rien craindre et je ne regrette pas ce choix. » Luc Hounsa alias Beyoncé poursuit son récit , depuis tout petit, Je danse , notre histoire moi et la danse date de plusieurs années. C’est en 2007 que je débute véritablement en participant à la compétition de Wozo Vacance. Nous sommes curieux de savoir pour quoi avoir pseudonyme ‘’ Beyoncé’’, il affirme que vous ne pouvez pas imaginer à quel point je suis un grand fan de l’artiste américaine Beyoncé et comme vous aviez demandé je profite pour raconter rapidement dans quelle circonstance ce pseudo est rester mon nom d’artiste. « Bien j’étais membre d’un groupe de danse en 2015 et c’est ainsi un jour mon chorégraphe a demandé que quelqu’un interprète Beyoncé. Cependant, personne n’avait le courage de le faire alors je me suis proposé et j’ai fait une très belle interprétation que tout le monde a aimé d’où l’origine de ce nom ». Luc Hounsa raconte cet épisode avec un visage très nostalgique.

Dans l’optique d’en savoir plus le nombre de temps qu’il a passé au côté de Vital, Beyoncé affirme jusqu’à ce jour cela fait trois bonnes années je danse pour elle et je l’apprécie beaucoup ma mère. Avec un sourire en coin. Par ailleurs, je profite de l’occasion pour passer un message à tous ces jeunes comme moi, « si tu as besoin de faire quelques choses fait le sans hésiter parce qu’un jour ça va te servir, il n’y a pas de sot métier.» Avec un large rire, Bérangé Luc Hounsa termine ces propos comme suite : « Je n’ai pas de petite amie si c’est ce que vous voulez savoir et vous pouvez suivre mon actualité sur ma page officiel Beyonce Marshall. Merci. »

Khalil KONE, contributeur PepeSoupe à Abobo.

Lire aussi ⬇️

DANSE ET FOOTBALL POUR FINIR L’ANNÉE EN BEAUTÉ

UN DANSEUR PAS COMME LES AUTRES

LES TROUPES DE DANSES TRADITIONNELLES HONORÉES

Parfait Adjima

Articles recommandés: