Le premier site d'actualité en Côte d'Ivoire

11,583 articles actuellement disponibles

Le premier site d'actualité
en Côte d'Ivoire

CLIENTS OISEAUX, DES COMMERÇANTS ET LIVREURS EN PARLENT

On appelle “clients oiseaux“, des personnes qui commandent des articles et qui les décommandent par la suite. Ou bien encore des personnes qui vous font déplacer à un endroit et, une fois que vous êtes sur les lieux, ne sont plus joignables. Le terme “clients oiseaux” englobe aussi les mauvais payeurs.

Dans le milieu de l’e-commerce, il ne se passe pas un seul jour où les livreurs et commerçants ne rencontrent pas ce problème.”

Si hier, les quartiers d’Abobo et de Yopougon étaient blacklistés, il faut reconnaître que ces derniers ne détiennent plus la palme de “clients oiseaux”. Cette attitude s’est généralisée partout à Abidjan, fait savoir Stéphane Kouamé, un livreur de colis que nous avons rencontré ce 22 octobre à 17 heures.

Il expose les techniques favorites de ces derniers, qui consistent à donner des raisons imaginaires comme justificatifs. Beke Ghislain, commerçant de vêtements pour enfants, va nous confier un cas presque insolite. Une cliente qui a commandé des articles, a demandé à se faire livrer chez elle. Une fois sur place, le livreur appelle cette dernière qui se présente. Après avoir vérifié le colis en sa possession, elle fait savoir qu’elle n’a pas son porte-monnaie sur elle. La dame feint d’appeler sa servante sans suite, et demande à remonter à l’étage où elle habiterait, pour récupérer l’argent et payer la marchandise. C’est ainsi qu’elle a disparu par un autre portail qui se trouvait à l’arrière-cour du bâtiment, pendant que le livreur patientait.

Un peu plus loin, nous trouvons Drabo Mariam, qui vend des vêtements pour femmes. Elle aussi a une expérience particulière avec ces clientes qui, plusieurs fois, ont fait déplacer son livreur en vain. Comme vous pouvez le constater, les “clients oiseaux” sont des phénomènes catastrophiques pour les commerces et prestataires de services. En effet, ces comportements indélicats engendrent des pertes quelquefois très importantes pour les commerçants victimes.

Bainguié Jean-François, contributeur PepeSoupe à Yopougon

partager l'article

Vous en voulez plus ? Devenez un lecteur privilégié !

Membre
Gratuit
Accès à un nombre limité d'articles réservés à nos membres
Recevez gratuitement la newsletter quotidienne de PEPESOUPE directement dans votre boîte mail
100% gratuit sans coûts cachés
Je m'inscris
Formule premium mensuelle sans engagement
Par mois
300 CFA
Des contenus premium exclusifs
Bénéficiez de l'accès à l'ensemble des articles du site pepesoupe.com, y compris les articles exclusifs
Accédez à tous les numéros du journal PEPESOUPE de l'année grâce à notre liseuse digitale
Accédez aux reportages vidéo PEPESOUPE
Recevez gratuitement la newsletter quotidienne de PEPESOUPE directement dans votre boîte mail
Je m'abonne
Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration