Le premier site d'actualité en Côte d'Ivoire

11,902 articles actuellement disponibles

Le premier site d'actualité
en Côte d'Ivoire

DES COLLECTEURS DE DÉCHETS RECYCLABLES SE DISENT MAL TRAITÉS

Le recyclage des déchets est un secteur assez porteur. Sous d’autres cieux, il crée des centaines de milliers d’emplois directs et indirects. En Côte d’Ivoire, ce secteur semble désormais avoir beaucoup d’adeptes. De plus en plus, on voit plusieurs personnes de différents âges s’y mettre. Homme et femme, chacun voudrait tirer profit des opportunités qui s’y trouve. C’est dans cette optique qu’Issif, Achi, et bien d’autres se sont inscrits. Avec plus de 280 tonnes de déchets plastiques produits chaque jour, selon L’Unicef, Abidjan est le principal pôle d’attraction de cette activité.

Port-bouët est la commune de choix d’Issif et Achi. Chaque jour, ils font le tour des différents quartiers en quête de ces déchets devenus précieux. Sachets, bouteilles et ustensiles en plastiques sont leurs cibles. Sans oublier certains déchets métalliques qui sont aussi prisés par les ferrailleurs. Les mains nues, chaussés de sandales ou de lêkês, ( méduse en France) ces collecteurs plongent dans les bacs à ordures sans réelles craintes. L’objectif est d’y trouver coûte que coûte leur gagne pain. À l’intérieur de ces poubelles ils font le tri de ce dont ils en besoin. Une fois le précieux sésame en leur possession, ils les acheminent vers les acheteurs qui ont plusieurs points et intermédiaires sur le terrain. Souvent, ils se rendent directement dans les zones industrielles.

Les prix de déchets sont fixés par les industriels. Le kilogramme est à 50 f ou 75 f selon les déchets. Ce que trouvent injuste Issif et ses amis, qui ont profité de notre micro pour lancer un cri de cœur.

” Le travail que nous faisons n’est pas du tout facile. Nous respirons des gaz toxiques. Parfois, nous avons des entailles qui nous exposent à de nombreuses maladies. Mais nous n’abandonnons pas. Mais, avoir ces paies misérables nous écœure. Nous appelons les autorités à se pencher sur notre cas.

Bainguié jean-françois, contributeur PepeSoupe à Port-bouët.

partager l'article

Vous en voulez plus ? Devenez un lecteur privilégié !

Membre
Gratuit
Accès à un nombre limité d'articles réservés à nos membres
Recevez gratuitement la newsletter quotidienne de PEPESOUPE directement dans votre boîte mail
100% gratuit sans coûts cachés
Je m'inscris
Formule premium mensuelle sans engagement
Par mois
300 CFA
Des contenus premium exclusifs
Bénéficiez de l'accès à l'ensemble des articles du site pepesoupe.com, y compris les articles exclusifs
Accédez à tous les numéros du journal PEPESOUPE de l'année grâce à notre liseuse digitale
Accédez aux reportages vidéo PEPESOUPE
Recevez gratuitement la newsletter quotidienne de PEPESOUPE directement dans votre boîte mail
Je m'abonne
Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration