Le premier site d'actualité en Côte d'Ivoire

11,583 articles actuellement disponibles

Le premier site d'actualité
en Côte d'Ivoire

LA ROUTE DE KOSSOU, UN VÉRITABLE PARCOURS DU COMBATTANT

Pour le moins, qu’on puisse dire, la Côte d’Ivoire est en chantier en matière d’infrastructures routières. De Lakota à Yamoussoukro en passant par Ouragahio, Bayota et Sinfra, le constat est le même. Les routes sont en réfection. De Yamoussoukro à Bouaflé, c’est le même son de cloche, la route a été entièrement refaite et le goudron renouvelé. Aujourd’hui, c’est presque un réel plaisir de prendre la route. Malheureusement, dans ce vaste programme national de construction et de réhabilitation des routes, les usagers de la route de Kossou, semblent avoir été oubliés. En effet, la voie menant à Kossou à partir de Toumbokro, un village de la sous-préfecture de kossou, situé sur l’axe Yamoussoukro-Bouaflé, est dans un état de dégradation avancée. À certains endroits, il est impossible de soupçonner que cette voie a jadis reçu du bitume. La dégradation est tellement à son paroxysme que cette distance d’un peu plus d’une quinzaine de kilomètres est parcourue en plus de 30 minutes à moto, voire plus en voiture.

William Konan, un jeune que nous avons rencontré ce mardi 12 avril 2022 et qui emprunte cette route régulièrement à moto pour se rendre à Yamoussoukro, reconnaît que pour se rendre à Yamoussoukro la partie la plus difficile du trajet est bel et bien Kossou-Toumbokro. Une fois à Toumbokro, il vous faut moins de trente minutes pour parcourir la trentaine de kilomètres qui vous sépare de la capitale politique. ” ceux qui ont bitumé la route de Yamoussoukro ont oublié Kossou’‘, nous précise-t-il. Cette situation ne manque pas de ternir l’image qu’on a de Kossou, ce village qui abrite sur son sol l’un des plus grands barrages hydroélectriques de la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, à l’image de sa route, kossou est dans un état pas trop reluisant. ” Pour un village qui abrite un service de la présidence, en occurrence, le service des forages rattaché à la Présidence de la République et une paillote présidentielle, il faut un minimum d’effort en vue d’améliorer son image” nous confie Roland N’guessan, un jeune entrepreneur résidant au quartier ”Cité”. C’est le moment de lancer un cri de cœur à tous ceux qui pourraient aider Kossou à sortir de sa léthargie, afin qu’ils se manifestent. Cela pourrait commencer par la réhabilitation de la voie principale menant à ce village.

Isaac KOUÉ, contributeur PepeSoupe à Yamoussoukro

Lire aussi ⬇️

ABSENCE DE ” BONNES ” ROUTE À OUPOYO


NOUVELLE ROUTE POUR LE FADEKININ


LE MAUVAIS ÉTAT DES ROUTES

partager l'article

Vous en voulez plus ? Devenez un lecteur privilégié !

Membre
Gratuit
Accès à un nombre limité d'articles réservés à nos membres
Recevez gratuitement la newsletter quotidienne de PEPESOUPE directement dans votre boîte mail
100% gratuit sans coûts cachés
Je m'inscris
Formule premium mensuelle sans engagement
Par mois
300 CFA
Des contenus premium exclusifs
Bénéficiez de l'accès à l'ensemble des articles du site pepesoupe.com, y compris les articles exclusifs
Accédez à tous les numéros du journal PEPESOUPE de l'année grâce à notre liseuse digitale
Accédez aux reportages vidéo PEPESOUPE
Recevez gratuitement la newsletter quotidienne de PEPESOUPE directement dans votre boîte mail
Je m'abonne
Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration