Le premier site d'actualité en Côte d'Ivoire

11,588 articles actuellement disponibles

Le premier site d'actualité
en Côte d'Ivoire

L’AMBIANCE AU CAMPUS VILLAGE CAN 2021

Après avoir joué respectivement contre la Guinée Équatoriale, la Sierra Leone et l’Algérie, Les éléphants de Côte d’Ivoire ont réussi à décrocher leur ticket pour les 8ᵉ de finale. C’est ainsi que ce mercredi 26 janvier, la Côte d’Ivoire a joué son 4ᵉ match de la CAN 2021 contre l’Égypte. Comme pour chaque fois où la Côte d’Ivoire participe à un championnat, les Ivoiriens sont un peu réticents au fait de dévouer leur cœur et leur âme au soutien de l’équipe ivoirienne de football. Mais il faut dire que, après les trois premiers matchs et surtout celui contre l’Algérie où ils ont démontré une supériorité technique, les éléphants de Côte d’Ivoire ont réussi à raviver la flamme de l’espoir dans les cœurs de leurs compatriotes.
 Nous sommes donc au mercredi 26 janvier. Il est 15 h 40 au Campus Village CAN 2021 à Bouaké quand le comité chargé de l’organisation finit l’installation de la scène, de l’écran géant et des supporters. Toutes les conditions sont réunies pour passer un bon moment dans un esprit sportif. Il est 16 h quand le coup de sifflet marquant le début du jeu retentit.  On ressent une domination égyptienne tant en possession de balle qu’en nombre de tirs. On a quand-même un score vierge à la mi-temps. Les joueurs rentrent au vestiaire sous les applaudissements du Village CAN. Aucun but marqué à la seconde période non plus. C’est ainsi l’heure des prolongations. Malgré la fatigue qui est clairement perceptible sur les visages des joueurs des deux équipes, personnes ne lâchent rien. Ce qui conduit à des tirs aux buts. De quoi laisser le village CAN dans une ambiance de suspense insoutenable. Les tirs au but se soldent finalement par la victoire de l’Égyptienne. Encore une fois, l’issue d’un match arrive à faire pleurer les supporters ivoiriens. La Côte d’Ivoire a perdu et c’est la désillusion totale. C’est presque les larmes aux yeux que N’guessan Armel, un supporter, nous exprime ses sentiments actuels : « C’est le cœur lourd que parle actuellement. Je croyais vraiment en cette victoire. » Sans s’en compte, il avait commencé à verser des larmes.

Ézéchias Kouakou, contributeur PepeSoupe à Bouaké.

Lire aussi ⬇️

CAN 2021, LE VILLAGE DES ÉLÉPHANTS

UNE PREMIÈRE POUR LA CAN

CAN 2021, ON GAGNE OU ON GAGNE

partager l'article

Vous en voulez plus ? Devenez un lecteur privilégié !

Membre
Gratuit
Accès à un nombre limité d'articles réservés à nos membres
Recevez gratuitement la newsletter quotidienne de PEPESOUPE directement dans votre boîte mail
100% gratuit sans coûts cachés
Je m'inscris
Formule premium mensuelle sans engagement
Par mois
300 CFA
Des contenus premium exclusifs
Bénéficiez de l'accès à l'ensemble des articles du site pepesoupe.com, y compris les articles exclusifs
Accédez à tous les numéros du journal PEPESOUPE de l'année grâce à notre liseuse digitale
Accédez aux reportages vidéo PEPESOUPE
Recevez gratuitement la newsletter quotidienne de PEPESOUPE directement dans votre boîte mail
Je m'abonne
Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration