vendredi 10 juillet 2020
Total des publications: 5179
Retour Economie

AU ‘’PLACALIDRÔME’’ DE MAMAN ODO

lundi 29 juin 2020 05:54

Le manioc est un tubercule connu des Ivoiriens pour être un aliment nourrissant. En effet, ce tubercule seul peut sortir plusieurs mets comme dérivés à savoir l’attiéké, le foutou, le tapioca (un mets typiquement ivoirien fait à base de la poudre du manioc séché) et bien d’autres encore tels que le placali.

Pour ce dernier plat qui est beaucoup apprécié des habitants de la Côte d’Ivoire, nombreuses sont les personnes qui en ont fait de sa commercialisation, une activité génératrice de revenus, comme Odette Akassi. Odette est une restauratrice dont la spécialité est le placali accompagné de ‘‘Kplo” (peau de bœuf) ou du poisson ‘’Mangne”. Habitante de la commune de Marcory, précisément au quartier Anoumabo, dans le district d’Abidjan, elle a ouvert son ” placalidrôme” non loin de son domicile. Le samedi 27 juin 2020, aux environs de 08 heures et 30 minutes, ‘’maman Odo” comme l’appellent ses clients, était à son service. Partageant son quotidien, la quinquagénaire fait savoir qu’elle s’est investie dans ce secteur d’activité depuis quelques années, ce qui lui a permis d’avoir une certaine expérience.

Concernant ses revenus, Maman Odo révèle que pour des plats qu’elle vend à partir de 250 francs CFA, elle fait un bénéfice quotidien de 6000 francs CFA. Un gain qu’elle estime à 180 mille francs CFA par mois et qui lui permet de faire des économies. Avec cette épargne, elle envisage d’ouvrir un magasin pour valoriser son savoir-faire.

Esther Pale

Articles recommandés: