lundi 16 septembre 2019
Total des publications: 1409
Retour Economie

OUMAR, DE L’ELEVAGE À LA BRIQUETERIE

lundi 9 septembre 2019 05:03

Oumar Sidibé anciennement fermier, éleveur de poulets, est reconverti dans la fabrique de brique de construction. Cet homme marié et père de trois enfants est passé de la petite localité où il avait sa ferme pour s’installer à Taabo. Oumar est d’origine burkinabé.

C’est auprès de son oncle Kane Sidibé qu’il apprend le métier de briquetier. Il apprend dans le même temps à gérer et vendre les briques. A cette époque, ses revenus annuels sont de 150 000 francs CFA. Après quelques années de bons et loyaux services son oncle lui permet de voler de ses propres ailes.

Oumar ouvre alors sa propre briqueterie en 2018 avec comme capital de départ 130 000francs CFA, fruit de ses économies. Son investissement de base est constitué d’une tonne de ciment à 100 000 francs CFA et une benne de sable de 30 000 francs CFA. Il aligne ses prix sur ceux qui se pratiquent dans la localité soit 175 francs CFA la brique 12, 200 francs CFA la brique 15 et 250 francs CFA la brique pleine. L’activité est florissante car, Oumar affirme ce vendredi 06 septembre2019, atteindre la recette journalière de 100 000 francs CFA quand ça marche bien.

Il confie qu’au départ, il allait lui-même au contact des clients. Maintenant ce sont les clients qui viennent à sa briqueterie. Les gens le connaissent pour son travail bien fait et pour ses rendez-vous qu’il respecte. (230mots)

TAHO JEAN JACQUES ALFRED