Le premier site d'actualité en Côte d'Ivoire

11,587 articles actuellement disponibles

Le premier site d'actualité
en Côte d'Ivoire

LE COMMERCE DES RAFRAICHISSANTS AMBULANTS

Face au potentiel économique et démographique de notre pays, nombreux sont les entrepreneurs qui proposent des services pour améliorer le quotidien des Ivoiriens. Dans la capitale économique, Abidjan, on remarque l’essor d’un mode de commercialisation atypique. Il s’agit des services de vente ambulants. Ils pullulent les rues, les abords des enseignes et des entreprises pour présenter leurs marchandises. Ils vendent des produits divers. On peut énumérer les jus de fruits, les amuse-gueules, les produits hygiéniques et bien d’autres produits. Leurs locomotives sont souvent des charrettes, des brouettes.

Il est bientôt midi ce 15 février 2022. Nous sommes à Cocody Riviera Palmeraie. Sous ce soleil de plomb, la déshydratation se fait sentir. Nous approchons deux jeunes gens qui s’avèrent être des frères. Munis de leurs charrettes aménagées, ils nous proposent des cocktails de fruits. Il y en a de toute sorte. Mien Koffi ange Lionel, le plus jeune, nous explique qu’ils viennent d’Abengourou et qu’ils sont venus « se chercher ». Quant aux jus, on peut citer celui de : fraise, citron, menthe, ananas et jus bleu qu’on appelle « bazouka ». Ils partent du nouveau camp, traversent la Palmeraie et se rendent à la Rivera 2. Parfois ils peuvent aller à Angré au nouveau CHU ou alors à M’pouto. En vrai cela dépend de la force qu’ils ont dans les jambes. Les prix des cocktails sont fonction de la taille des verres en plastique dans lesquels ils sont servis : 100 francs ; 200 francs et 300 francs. Ils nous disent commercialiser ces jus de fruits pour subvenir à leurs besoins.


Lionel prévoit économiser assez pour ouvrir une boutique de vêtements ou de produits cosmétiques pourquoi pas ! Son frère, Mien Kouakou Jean-Baptiste lui, a commencé l’activité depuis plus longtemps, un an environ. Son projet à lui est de passer le permis de conduire et de venir chauffeur de taxi. Ils affirment percevoir comme gain mensuel une somme allant de trente à quarante mille francs CFA chacun. Les vendeurs ambulants sont nombreux dans nos villes. Ils jouent un rôle déterminant dans le succès économique de notre pays.

Amélie Bekan, contributeur Pepesoupe à Cocody.

Lire aussi

LES JUS RAFRAÎCHISSANTS D’ADAMO

SAKO FULGENCE CRI À L’AIDE

FATOUMATA DANS LE SECRET DES FRUITS

partager l'article

Vous en voulez plus ? Devenez un lecteur privilégié !

Membre
Gratuit
Accès à un nombre limité d'articles réservés à nos membres
Recevez gratuitement la newsletter quotidienne de PEPESOUPE directement dans votre boîte mail
100% gratuit sans coûts cachés
Je m'inscris
Formule premium mensuelle sans engagement
Par mois
300 CFA
Des contenus premium exclusifs
Bénéficiez de l'accès à l'ensemble des articles du site pepesoupe.com, y compris les articles exclusifs
Accédez à tous les numéros du journal PEPESOUPE de l'année grâce à notre liseuse digitale
Accédez aux reportages vidéo PEPESOUPE
Recevez gratuitement la newsletter quotidienne de PEPESOUPE directement dans votre boîte mail
Je m'abonne
Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration