Le premier site d'actualité en Côte d'Ivoire

11,579 articles actuellement disponibles

Le premier site d'actualité
en Côte d'Ivoire

LE SECTEUR DU “TCHATCHO” EN DANGER

Le “tchatcho“, est une appellation africaine qui désigne la dépigmentation de la peau. Il désigne l’action de faire recours à des produits cosmétiques afin de changer sa couleur de peau et ce secteur a plus de femmes comme clientes. Ce 29 mars, nous sommes dans la localité de Guessabo située à l’Ouest de la Côte d’Ivoire, dans la région du Haut-Sassandra. Dans cette ville, se trouve une dame du nom de Djôho Gertrude Laure qui est très expérimentée dans la commercialisation de produits cosmétiques. Il faut dire qu’elle vend une grande variété de produits allant des parfums jusqu’aux pommades. Celle-ci reçoit ses produits de la part d’un grossiste et les revend par la suite. Cependant, ces derniers temps, où les secteurs d’activité se plaignent de l’augmentation des prix, ce secteur se trouve être aussi menacé à cause de la cherté des produits. Madame Gertrude souligne le fait que les produits qu’elle pouvait facilement acheter au prix de 400fr ou même à 350fr et revendre à 500fr afin d’avoir un bénéfice d’au moins 150fr, coûtent maintenant 450fr. Elle n’a que 50fr comme bénéfice. Chose qui ne lui est pas du tout favorable parce qu’elle doit s’occuper de ses enfants. Elle relève aussi le fait que tout le monde est figé sur la flambée des denrées alimentaires alors qu’à côté, se trouvent ces femmes qui exercent une autre activité qui souffrent aussi de cette situation.

Elle souhaiterait donc que les autorités pensent aussi à jeter un regard favorable du côté du secteur de la cosmétique, afin que les commerçants puissent subvenir à leurs besoins au travers de leurs activités. Parce que, si cette situation persiste, plusieurs seront amenés à quitter ce domaine et à s’orienter vers autre chose. Elle rajoute, pour finir, qu’elle commercialise de très bons produits, pour tout type de peau. Et surtout pour le ” tchatcho“, elle a un produit qui fait des miracles en seulement 7 jours.

Sandrine Koné, contributeur PepeSoupe à Guessabo.

Lire aussi ⬇️ 

SAMASSI RÊVE D’ÊTRE GROSSISTE DE PRODUITS COSMÉTIQUES

LA BOUTIQUE DE COSMETIQUE DE ADEBISSY

GRACIE COSMETIQUE/ PRODUIT COSMETIQUE ET RESEAUX SOCIAUX

partager l'article

Vous en voulez plus ? Devenez un lecteur privilégié !

Membre
Gratuit
Accès à un nombre limité d'articles réservés à nos membres
Recevez gratuitement la newsletter quotidienne de PEPESOUPE directement dans votre boîte mail
100% gratuit sans coûts cachés
Je m'inscris
Formule premium mensuelle sans engagement
Par mois
300 CFA
Des contenus premium exclusifs
Bénéficiez de l'accès à l'ensemble des articles du site pepesoupe.com, y compris les articles exclusifs
Accédez à tous les numéros du journal PEPESOUPE de l'année grâce à notre liseuse digitale
Accédez aux reportages vidéo PEPESOUPE
Recevez gratuitement la newsletter quotidienne de PEPESOUPE directement dans votre boîte mail
Je m'abonne
Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration