média officiel

MARCORY RÉSIDENTIEL : L’INFLUENCE NIGÉRIENNE SUR L’ÉCONOMIE FRUITIÈRE ET MARAÎCHÈRE

un vendeur ambulant de légumes à Marcory résidentiel.

L’économie fruitière et maraîchère dans le chic quartier “Résidentiel” de Marcory est largement dominée par des citoyens étrangers, principalement originaires du Niger. À chaque coin de rue de ce vaste quartier, on peut observer ces hommes, qu’ils se tiennent derrière leurs étals ou qu’ils tiennent des sachets, des cartons ou de petites caisses de fruits et légumes frais. Certains courent après les véhicules pour proposer leurs précieuses récoltes, tandis que d’autres interpellent les passants pour trouver de potentiels clients et ainsi assurer leur subsistance quotidienne. Que ce soit en tant qu’employés ou travailleurs indépendants, ces hommes font preuve d’ingéniosité et de détermination dans un quartier peuplé de la classe moyenne supérieure, où les supermarchés sont le choix préféré des résidents.

Soumahila Issa, possédant une charrette de fruits et légumes au quartier résidentiel
Soumahila Issa, possédant une charrette de fruits et légumes au quartier résidentiel

Au fil des années, ces vendeurs ambulants de fruits et légumes, ou ceux installés derrière leurs étals, ont réussi à s’imposer dans ce quartier chic, devenant ainsi des acteurs incontournables de la vie économique locale. Ce 12 septembre à 10 heures, nous avons eu l’occasion de discuter avec Soumahila Issa, spécialement venu du Niger pour reprendre le flambeau de son père, parti à la retraite dans son pays d’origine. Soumahila a établi son commerce à quelques mètres des supermarchés Sicomex et Ecoprix. Sa clientèle est principalement composée de Libanais qui, selon lui, apprécient la fraîcheur et la plus grande accessibilité de ses fruits.

un client assailli par des vendeurs de fruits et légumes frais.
Un client assailli par des vendeurs de fruits et légumes frais.

Depuis des décennies, ces vendeurs de fruits et légumes ont réussi à s’imposer dans le tissu économique du quartier de Marcory, faisant de ce commerce une véritable tradition nigérienne en Côte d’Ivoire. Leur persévérance et leur capacité à répondre aux besoins de la communauté locale ont contribué à forger leur succès. Ils sont devenus bien plus qu’une simple présence économique, ils sont désormais une partie intégrante de la vie de ce quartier de Marcory, un exemple de la diversité culturelle.

Bainguié Jean-François, contributeur PepeSoupe à Marcory.

Partager l'article

LES + LUS DE LA SEMAINE
Mahmoud SABRAOUI
MOE L'ENJAILLEUR : L'HUMORISTE LIBANAIS QUI FAIT VIBRER LA TOILE IVOIRIENNE
Screenshot_20221014-153204_2
MLM: BAYTA, UNE AUTRE ENTREPRISE FAIT DES VICTIMES
IMG-20220322-WA0094
LES BIENFAITS DES THÉ ACHOURA ET ARAWANE
des-jeunes-femmes-jouant-au-jeu-de-la-bouteille-au-Koweït
NOSTALGIE : QUAND DES ADULTES RETROUVENT LEUR ENFANCE A TRAVERS UN JEU
Des étals de Kpolo à perte de vue.
GBÊKA : L’ÉPICENTRE DU COMMERCE DU KPOLO
LES +RÉCENTS

Pensez-vous que les Éléphants remporteront la CAN 2023 ?

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Pensez-vous que les Éléphants remporteront la prochaine CAN, organisée en Côte d'Ivoire ?
NOS ÉMISSIONS TV
RETROUVEZ-NOUS

Inscrivez-vous à la PepeNewsletter
Chaque matin, nos meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Email

Inscrivez-vous à la Newsletter
Chaque matin, nos meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Email

Si vous êtes déjà abonné(e), vous pouvez fermer cette fenêtre. Votre inscription a bien été prise en compte.